Une Start-Up Plante Des Arbres Et Présente 4 Étapes Pour Lever Des Capitaux Pour La Restauration

Cet article de blog a été publié pour la première fois par le World Resources Institute le 17 février 2017. Lire le texte original ici.

La société Land Life, basée à Amsterdam, a eu une idée innovante : une technologie brevetée qui permet aux arbres de pousser sur des terres arides et dégradées. Cette start-up fondée il y a trois ans a récemment levé 2,6 millions de dollars pour accroître ses opérations.

D’autres acteurs de la restauration peuvent faire de même, en utilisant un plan en quatre étapes créé par la New Restoration Economy au World Resources Institute, avec l’aide d’investisseurs et d’entreprises de restauration. Le plan est orienté vers de nouvelles start-ups de restauration telles que Land Life, mais également vers des projets établis, des entreprises sociales et des initiatives commerciales, allant d’une société qui plante des arbres en utilisant des drones à une autre qui fait pousser du maté sur la voûte forestière de la forêt pluviale.

Bien que l’attraction d’investissements ne soit pas une fin en soi, il s’agit tout de même d’un moyen d’atteindre les objectifs. L’attrait d’investisseurs est d’ailleurs particulièrement difficile pour les personnes qui s’occupent de la restauration des terres dégradées, car elles connaissent souvent mal le monde de l’investissement. Mais les capitaux sont essentiels pour permettre la croissance des projets de restauration et obtenir des résultats financiers, environnementaux et sociaux. Voici comment la société Land Life y est parvenue, et comment les autres peuvent procéder.

Les quatre étapes sont souvent suivies dans cet ordre, mais un ordre différent peut s’imposer en fonction du contexte :

Étape nº 1 : Faire connaissance avec des investisseurs

La mise en réseau et les contacts avec des investisseurs potentiels sont essentiels pour la réussite des levées de fonds de Land Life. L’entreprise a réalisé que l’exploitation de ses propres réseaux était le meilleur point de départ, et elle a bouclé sa première étape de financement avec quatre investisseurs qui ont vu une opportunité dans la tentative de Land Life pour la restauration des terres dégradées.

Il est important de faire connaissance assez tôt avec les investisseurs, idéalement bien avant de commencer la levée de fonds officielle. La feuille de route prend en compte toute la gamme des investisseurs et ce qu’ils recherchent. Il est important de se concentrer sur les bons investisseurs et de comprendre le contexte financier global. Lors des relations avec des investisseurs, sollicitez assez tôt leurs commentaires sur la manière dont vos projet peuvent générer plus de valeur.

Étape nº 2 : Développer un Business Plan

Le modèle économique de Land Life est basé sur le renforcement du taux de survie des jeunes arbres, de 0-20 % à 80-95 %, tout en réduisant les besoins en eau et les coûts. Le business plan de Land Life, qui s’appuie sur les 20 années d’expérience des fondateurs, a montré que les États engagés dans la restauration seraient intéressés.

Étant donné que le business plan explique la proposition de valeur, il vaut mieux le développer tôt au cours du processus. Il doit inclure des informations précises au sujet du modèle économique, de la gestion, des finances et de la structure du montage. La feuille de route traite plus en détails les questions que les investisseurs posent souvent au sujet de l’activité de base.

Étape nº 3 : Constituer une entité susceptible d’accueillir des investissements

Land Life a dès le début décidé de se constituer en société à responsabilité limitée. Ceci permet de canaliser les investissements vers l’activité de manière relativement simple.

Les investisseurs ont besoin d’une entité ou d’une structure financière pour canaliser leurs dollars à investir. C’est essentiel pour gérer les risques juridiques et les coûts de transaction. Une structure de société est souvent choisie, mais d’autres personnalités juridiques sont également possibles, notamment l’association ou la coopérative.

Étape nº 4 : Suivre vos performances

Les investisseurs ont été impressionnés par les projets à plus grande échelle que Land Life a réalisés au Mexique en 2016, ainsi que par son titre de lauréat du Green Challenge Award 2015. Land Life a décelé de la valeur dans la combinaison entre les données statistiques, par exemple le nombre d’arbres plantés et le nombre de clients, et les photographies pour illustrer les résultats.

Les chiffres sont plus éloquents que les mots. Les investisseurs peuvent être impressionnés par votre idée, mais ils ont toujours besoin de données chiffrées. La feuille de route vous propose des exemples de paramètres d’exploitation et financiers à mesurer. Si vous avez des chiffres à annoncer, un projet pilote sera essentiel pour susciter l’intérêt des investisseurs.

La levée de fonds demande de la détermination. Plusieurs entrepreneurs ont déclaré avoir contacté une centaine d’investisseurs avant d’entendre leur première réponse positive. Mais la persévérance paie : avec les 2,6 millions qu’elle a récoltés lors de sa récente tournée de levée de fonds, Land Life est prête à accroître son activité

La feuille de route peut aider d’autres entreprises de restauration à faire de même.

Est-ce que votre activité a permis d’améliorer les terres ? Si votre proposition de valeur est liée à la restauration des terres, nous aimerions avoir de vos nouvelles. Votre travail peut être présenté dans un dossier que nous publions au sujet des entreprises dans le secteur de la restauration. Nous prévoyons de partager nos conclusions avec des investisseurs, des sociétés, la société civile et des États. Contactez-nous sur NRE@WRI.org.

Calendrier des événements

Il n'y a pas d'événements futurs en ce moment.

Video sidebar: Blog post nodes